NULL NULL string(5) "en_US"

Très en vogue dans les années 1920 et pendant quelques décennies ensuite, les

 

Poudriers-compacts

 

sont également collectionnés pour leur concept et leur design. Appelés «poudriers » en français, la dénomination anglophone « compact » est devenue commune avec le temps.

 

La plupart des marques de parfumerie diffusaient également les poudriers siglés de leur label.

 

Ceux-ci, placés dans le sac ou en minaudière, étaient de véritables objets d’art, lorsqu’ils relevaient d’une création originale et réalisés en matières nobles, par exemple.

 

Le métal doré ou argenté, ou d’autres matières, constituaient le corps de poudrier, l’accent étant surtout porté sur la face visible du couvercle, une fois refermée. Parfois les motifs se continuaient jusqu’aux côtés de la boîte, même en-dessous à de rares occasions. C’est au niveau du motif qu’intervenait le plus souvent la touche artistique, par procédé de gravure ou de sérigraphie.

 

Les réalisations les plus riches, impliquant un remarquable travail d’orfèvre, par découpe du métal et sertissage de pierres, véritables ou imitées, sortaient des ateliers de grandes Maisons de joaillerie comme Boucheron, Cartier, van Cleef & Arpels, Tiffany, etc. Certaines pouvaient être des pièces uniques. Ils pouvaient faire pendant aux rouges à lèvres assortis.